Accueil

Maladies: Digestif: Enterotoxemies du lapin nain

fiche créée le: 2003-03-10 modifiée le : 2022-10-14

Maladie due à un empoisonnement chez le lapin d'origine intestinale (Entero = intestin), causé par la multiplication dans l'intestin (et particulièrement dans le caecum) de Clostridies, qui fabriquent des toxines, dont certaines sont proches du Botox.

Digestif: Entérotoxémies du lapin nain

Quelle en est la cause ? Les clostridies et surtout Clostridium perfringens sont des bactéries anaérobies (qui n'aiment pas l'oxygène) qui sont toujours présentes dans l'intestin des lapins.
Lorsqu'elles se mettent à proliférer, elles se mettent à secréter suffisamment de toxine IOTA pour intoxiquer l'animal.
Sont aussi englobées dans les entérotoxémies, les perturbations du microbiote (dont certaines collibacilloses) occasionnant une fermentation anarchique de la flore caecale et une production de toxines.

Digestif: Entérotoxémies du lapin nain

Voilà ce qui arrive : Les jeunes animaux, de 45 à 65 jours sont les plus touchés, ainsi que les femelles en fin de gestation.
La maladie évolue assez brutalement; en général on observe un ramollissement des crottes ou la production de mucus.
Puis arrive une parésie puis une paralysie ascendante, le lapin ne tient plus sur ses pattes, et repose sur le ventre.
Enfin, peu de temps avant le décès le cou ne peut plus porter la tête qui tombe quand on la soulève.
Enfin le décès arrive rapidement.

Evolution : L'évolution est très brutale; il s'agit avant tout d'une intoxication.
Les symptômes décrit précédemment donnent bien la chronologie.

Digestif: Entérotoxémies du lapin nain

Que se passe t'il ? Le diagnostic de certitude est malheureusement l'autopsie:
Le caecum est très dilaté, son contenu est liquéfié et nauséabond.
Les reins sont congestionnés (néphrite toxinogène)
Le foie nécrosé.
On comprend mieux la violence de cette maladie !!!

et le décès souvent inévitable.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est plutôt désespéré. Plus l'état de choc est important, et plus c'est grave.
Si le thermomètre ne monte pas, le décès est programmé...
dans les heures qui suivent irrémédiablement.

Que peut-on faire ? Le Traitement en URGENCE MAXIMUM est à faire !
Une visite chez le VT est indispensable.
On essaye ainsi de stopper la prolifération bactérienne par des antibiotiques injectables, mais ça reste une course contre la montre.
Tant que le lapin peut avaler (paralysie du pharynx) on donne des petites doses répétées tous les 15 mn de charbon actif (Carbovital). Le charbon a une action anti empoisenement et anti dilatation gazeuse.
On peut aussi mélanger un prébiotique (Fibreplex) aux doses de charbon.

Traitement : Tetracycline ou Spiramycine

Comment l'éviter ? Pour essayer de prévenir la maladie:
- Distribuer plutot une eau à ph acide (5,5 à 6,5).
- Eviter les écarts alimentaires brutaux ou les changements de régime.
- Eviter les atmosphères trop humides.
- Choisir une alimentation de qualité en limitant les granulés.

On peut utiliser 1 fois par semaine les prébiotiques spécifiques du lapin (Fibreplex).

Contagiosité ? Ce n'est pas foncièrement une maladie contagieuse, mais si plusieurs individus vivent ensemble, ils ont le même type d'alimentation et d'environnement et sont donc exposés.
Un traitement prophylactique doit être entrepris pour tous.

Auteur :

Philippe Vanhee


Dr Vétérinaire

Soumis à copyright
Dr Vanhe Philippe
Contact: cliquez sur la Photo

Vanhee Philippe Docteur Vétérinaire, Cas clinique mars 2003

Clapier Outback Veranda + enclos pour lapin - L 106 x l 90 x H 93 cm