Accueil

Maladies: Neuro: Torticolis - Troubles de l'equilibre cobaye

fiche créée le: 2003-01-31 modifiée le : 2023-02-08

Mon cochon d'Inde penche sa tête depuis ce matin, et parfois tombe sur le côte.
=> C'est le syndrome VESTIBULAIRE <=
L'oreille est anatomiquement séparée entre externe, moyenne et interne.
L'oreille externe, c'est le pavillon prolongé par un conduit. C'EST DE LA DERMATOLOGIE !
Le tympan sépare l'oreille externe de l'oreille moyenne. C'EST DE L'ORL !
Cette dernière répercute les vibrations qui arrivent sur le tympan grâce à trois osselets: Le marteau, l'enclume et l'étrier.
L'oreille interne est un 'terminal neurologique' qui reçoit l'audition et les informations du centre de l'équilibre qui lui appartient. => C'EST DÉJÀ LE CERVEAU ! <=
Torticolis c'est d'une otite interne associée avec une otite moyenne, secondaire à une infection bactérienne.

Les troubles neurologiques de ce type font penser à un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), et ça n'a rien d'étonnant car pour toute autre espèce, et chez l'être humain, ce sont les symptômes rencontrés.
Mais les rongeurs et les lapins sont différents. C'est bien un problème d'oreille interne.

Quelle en est la cause ? Les germes que l'on y retrouve généralement sont:
Les Streptocoques Béta hémolytiques ou
Bordetella bronchiseptica ouStreptococcus pneumoniae
ou Les Staphylocoques

Les problèmes respiratoires: coryzas ou rhumes (cf page du site) non soignés en sont généralement la source de l'infection.
Les germes remonterai par les trompes d'Eustache pour contaminer l'oreille moyenne puis l'oreille interne où se situe le centre de l'équilibre.
Quand nous avons une otite (c'est l'oreille moyenne) notre tympan se perfore et l'oreille coule vers l'extérieur.
Chez les rongeurs, ça ne fonctionne pas dans ce sens, l'otite contamine l'intérieur.

-

Voilà ce qui arrive : Le plus évident est l'inclinaison de la tête baptisée "Torticolis". ce qui veut dire cou tordu.
Mais il ne s'agit pas d'un problème des muscles du cou comme pour nous quand on a un torticolis.
Encore un faux ami: déjà l'AVC puis le torticolis, décidément cette maladie est faite pour nous induire en erreur.
Ce torticolis est associé à des pertes d'équilibre.
Le Cochon d'Inde peut dans les cas les plus graves, jusqu'à tomber sur le côté et ne plus pouvoir de relever, voire rouler.
L'oreille malade est celle vers laquelle il penche.
Il peut y avoir aussi des nystagmus: il s'agit de mouvements horizontaux, rapides et involontaires de l'oeil.
On a aussi souvent un dessèchement de l'oeil par insuffisance de larmes du côté qui penche (cf photo).
L'atteinte est brutale: "hier il allait bien".
Et n'est pas liée à l'age.

Evolution : Sans traitement:
Rares sont les cas de stabilisation spontanée ; miraculeux sont les cas de récupération.
Les troubles peuvent s'accentuer de jour en jour, et le cochon d'Inde ne peut plus tenir debout.
Ou, laisser définitivement une position oblique de la tête.
Avec un traitement, on peut espérer une petite récupération si c'est fait TRÈS rapidement.
Toute atteinte neurologique est définitive après une semaine.

TIC TAC - TIC TAC => le temps pour cette maladie est compté.

Neuro: Torticolis - Troubles de l'équilibre cobaye
Nystagmus

Que se passe t'il ? Les symptômes sont assez évocateurs:
Apparition brutale,
Tête penchée avec souvent un oeil qui fait des muvements anormaux (nystagmus), kératite...
Démarche ébrieteuse et tombe facilement sur le côté.
Il faut par contre faire la différence avec l'épilepsie (cf page du site) qui est associée à un gros problème de peau.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est grave. C'est une atteinte du cerveau.
Plus tôt le traitement sera mis en place, et moins grandes seront les séquelles.
Cependant, même après un traitement réussi, l'infection est susceptible de se réveiller de nouveau après plusieurs années.

Neuro: Torticolis - Troubles de l'équilibre cobaye

Que peut-on faire ? Les traitements doivent aller dans l'intérieur de l'oreille. Seuls les médicaments donnés par voie générale pourront avoir un effet.
L'aide de ton VT est indispensable pour traiter cette maladie.
Des antibiotiques qui traversent les barrières de l'organisme tel que les tetracyclines ou les sulfamides seront choisis.
Des antiinflammatoires antioedèmateux comme la cortisone sont indispensables.

Comment l'éviter ? Il faut toujours traiter tout rhume du cochon d'inde débutant. (cf page des coryzas)
Souvent les coryzas sont confondus avec des rhumes allergiques à cause des éternuements alors que ces derniers sont très rares.

Contagiosité ? Dans la pratique, on doit traiter tous les autres cochons d'Inde qui on été en contact.
Le plus fragile a fait les symptômes, mas le plus solide est un "porteur sain", il ne fait pas de symptômes pour l'instant, peut contaminer les autres,
et développer la maladie plus tard.
Donc traitement curatif pour le malade et préventif pour les autres.

Auteur :

Philippe Vanhee


Dr Vétérinaire

Soumis à copyright
Dr Vanhe Philippe
Contact: cliquez sur la Photo