Accueil
Viscache de Montagnes
Lagidium sub. sp.
fiche créée le: 2008-07-01 modifiée le : 2008-07-02 retour espèces

Viscache de Montagnes proche parent des chinchillas .
Nom Latin: Lagidium sub. sp.
Description:
Il a l'allure globale d'un chinchilla mais beaucoup plus grand, que ce soit du corps ou des oreilles.
Il est plus petit que son proche parent des plaines (Lagostomus maximus, qui peut atteindre 8 kg). La plus petite espèce (L. perunaum) fait entre 0,9 et 1,5 kg ; La plus grande (L. viscacia) peut atteindre les 3 kg.
Le corps mesure entre 20 et 50 cm, auquel il faut rajouter une queue touffue de 10 à 20 cm pour les plus grands. Son corps est trapu, le cou bref et un dos très arqué. Ces oreilles ressemblent plus à celle d'un lapin, et velues.
Il est de couleur grise, plutôt foncé, au ventre clair. Certaines espèces portent des rayures sombres, sur le corps et/ou la tête. Sa fourrure est plus épaisse et dense que celle du Chinchilla.
Milieu de vie:
Plusieurs variétés se dispersent un peu partout sur le continent sud américain.
On les rencontre au Pérou, en Bolivie (ouest et centre), Chili (nord et centre) et Argentine (ouest).
Comme son nom l'indique, il vit dans les montagnes, à très haute altitude entre 3000 et 5000 mètres (zone d'Altiplano). Sa fourrure dense lui permet de résister à des températures extrêmes.
Il vit dans des terriers organisés dans la roche et le sol, avec tunnels et chambres multiples. Une colonie, de 20 à 50 individus, se dissémine sur plusieurs kilomètres.
Nourriture:
A cette altitude, il n'y a pas grand chose à manger : racines, écorces, herbes, végétaux plutôt ligneux mais aussi selon les zones, des cactées qui sont une source supplémentaire d'eau dans ces milieux plutôt arides.
Données physiologiques:
On a peu de données quand à l'espérance de vie par exemple car il y a peu d'individus en captivité.
Un spécimen captif au zoo de Londres à vécu 9 ans et 5 mois. Les conditions de vie extrêmes doivent certainement diminuer ce chiffre.
Le Viscache des montagnes est plutôt diurne, celui des plaines plutôt nocturne.
Comportement social:
Une famille se compose d'un mâle, quelques femelles et les juvéniles. Ils vivent plutôt en harmonie à plusieurs familles dans ces grands terriers. D'après les observations des zoologistes, ils sont plutôt calmes et pacifiques, et même parfois très joueurs et très vifs.
De nombreuses vocalises leurs permettent de communiquer, notamment à l'approche d'un danger et plus particulièrement d'un prédateur.
Reproduction:
La maturité sexuelle est plutôt tardive, d'environ 1 an. Comme pour son cousin le chinchilla, la gestation est plutôt longue, de 104 à 150 jours de gestation selon l'espèce. Il y a une portée par an, de 2 petits bien souvent (la femelle n'a que 2 tétines), élevés en moyenne pendant plus d'un mois. Ils naissent en miniature d'adultes et prêts à beaucoup de jeux et de bêtises, terriblement vulnérables à l'extérieur.
Captivité:
Le maintien en captivité semble possible mais n'intéresse guère les éleveurs. En effet, sa fourrure a beau être plus dense que celle d'un chinchilla, elle a un défaut majeur : le Viscache mue en permanence !!!! Inutile d'essayer d'en faire un manteau.
Il reste par contre très apprécié pour sa chair. Il a longtemps été chassé et consommé.
Il est protégé dans une bonne partie du continent Chilien car ses effectifs baissent. Le Viscache des montagnes est cependant moins menacé que son cousin des plaines. Les cultivateurs détruisent le milieu naturel et le chassent tel un nuisible. En effet, comme pour le Chien de prairie, les terriers sont de terribles pièges pour les pattes des animaux de rente (mouton, vache...) et des chevaux des gauchos.
 
Auteur :
Béatrice Mary Fresquet
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright
Bea